Nuit Du Hack
Creative Commons License
.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche | Voir les modalités d'utilisation des travaux de l'auteur

Page d'accueil rss Sélection Geekstories.fr La Boite à Vomi

dimanche 27 novembre 2011

[BLAGUE DE NERD] Virtu' est dans le coltard.

[ Partager : Partager sur Digg ]

Une petite blague de N3rd. Il fallait que ça tienne dans un tweet :)
Si vous réussissez à comprendre, bravo.


************************************************
*               BLAGUE DE NERD                 *
************************************************
#define rane (sizeof(char))
void Do(){sleep(1);} uchar *G;
if(!(G=malloc rane)){*G=33+'k'}else{do{Do();}while(1);}
************************************* PlusPlus!  

lol

samedi 12 novembre 2011

2"' publication sur Hackaday.

[ Partager : Partager sur Digg ]
************************************************
*        NEWS A PROPOS DU RFIDSpoofer          *
************************************************
Salutations!

Juste une petite note pour dire que Hackaday.com
à publié, il y a deux jours, un article à 
propos de mon RFID Spoofer! Il se trouve à cette
adresse.

********************************** Bon week-end! 

vendredi 11 novembre 2011

Happy Binary Day!

[ Partager : Partager sur Digg ]
Salutations!

Aujourd'hui, nous sommes le 11 novembre 2011. Soit le 11/11/11. Soit, une date exclusivement composée de 1. C'est une date "Binaire" donc. Mais, pas n'importe laquelle. C'est la DERNIÈRE date binaire avant une petite centaine d'années! (Soit le 01/01/11, ou 01/01/111 Non, bien entendu, avant ça, il y a le 01/01/00. Merci Alex :)).

Admettons le, rien d'ésotérique là dedans. Mais, je ne connais pas de meilleur occasion pour aller boire un coup :)

Happy binary day!

mardi 8 novembre 2011

Hurlophone is Hell

[ Partager : Partager sur Digg ]
Salutations!

Aujourd'hui, j'ai réparé un peu le Hurlophone. Vous ne connaissez pas? Normal!

Je ne me souviens pas avoir déjà parlé du Hurlophone sur ce blog. Du-moins, pas très exhaustivement. C'est en réalité un Amplificateur portable multifonction. Il permet d'écouter de la musique en provenance d'un baladeur numérique, d'un téléphone, mais aussi d'amplifier la voix, ou le son d'une guitare électrique. Il est fait de divers pièces récupérées par-ci, par-là, et assemblées pour former un "Produit fini" tout à fait énorme. Voyez sa superbe carcasse très "Steam-Punk":

Présentation

Le Hurlophone à été fait en 2008, lors de ma première année de lycée. Je voulais bidouiller quelque chose qui puisse amplifier à peu près n'importe quoi, avec une bonne qualité, et un bon gros volume de bourrin. J'avais donc cherché, à l'époque, le moyen de me procurer un Mégaphone. N'en trouvant aucun, j'ai alors entrepris de le fabriquer moi-même avec les moyens du bord (aucun).

Électronique

L'électronique du Hurlophone s'articule autour d'un vieil ampli de télévision, récupéré dans un club électronique que je fréquentais à l'époque. Il à dû subir pas mal de réparations depuis ce jour. J'ai entre autre changé quelque condos, refait quelque pistes qui avaient cassé, et changé la connectique pour y mettre des borniers à vis, bien plus pratiques. L'amplificateur lui même, est un TDA2030, bien connu dans le genre. Un petit ampli LowCost 15W qu'on trouve encore de nos jours. J'y avais incorporé fût un temps une petite table de mixage active pour pouvoir mixer musique/Voix, mais, je crois que je vais devoir en refaire une :)

Comme vous pouvez le voir sur la photo, on distingue tres nettement l'horrible circuit imprimé en bakélite marron qui fait penser à un ampli en bois... Ha l'odeur de la bakélite cramée...

Petite étude du bouzin

Le circuit est assez simple, et aucune fonction particulière n'est présente sur la plaque. Du filtrage, en grande partie. La datasheet du TDA2030 vaut le coup d'oeil! C'est une des rare datasheet, à ma connaissance, proposant plusieur schémas de référence, et qui pour chacun donne la valeur nominale et le but de chaque composant. Bien entendu, ce genre de truc n'est pas du tout destiné à l'embarqué... La simple vue de l'énorme dissipateur thermique nous le dit. J'ai énormément appris avec l'ami Alex.com, qui me prodiguait ses précieux conseils (oui, déjà à l'époque). Notamment une règle essentielle: Linéaire = Poêle à bois.

Boitier

L'élément principal du Hurlophone, vous l'aurez remarqué, c'est son superbe pavillon de cuivre. Ce pavillon appartenait à mon grand père qui s'en servait comme entonnoir. Je n'ai jamais sû exactement de quel instrument il provient...

Le corps du Hurlophone, lui, était une boite "Télémécanique", qu'on à trouvé, mon père et moi, au même endroit, dans une armoire pleine de vieilleries de G33kz. On à assemblé le tout avec mon père, en usant de diverses techniques ninja dont seul ma famille à le secret.

Le manche, lui, était celui d'une perceuse. Aucune modification particulière ne lui à été faite. Il est juste vissé sur le cul du Hurlophone. Je tiens à préciser qu'il est superbement équilibré et facile à manipuler :)

Les deux poignées chromées présentes sur le dessus sont des poignées de rack. Elles servent à tenir le hurlophone dans divers positions, et à tenir le capot en place pendant la maintenance.

Possibilités

Malgré son tout petit ampli, je dois dire que la puissance "apparente" du Hurlophone m'a toujours étonné. À pleine puissance, avec un bon gros morceau de MushroomHead, j'avais vraiment du mal à me tenir à moins de deux metres du pavillon. Pour l'heure, il sert principalement à sonoriser les soirées entre potes au bord du Doubs, et à faire le con en toute occasion. Il à un peu servi pendant certaines manifestations, et pendant mes dernières semaines de lycée.

Je le bidouille en moyenne une fois tous les 6mois. Que ce soit pour le nettoyer, pour une petite réparation, ou autre... The Hurlophone is Hell.

Autre photos:





dimanche 6 novembre 2011

Détails de mon RFID Spoofer Home Made

[ Partager : Partager sur Digg ]
Salutations!

J'ai décidé de faire un descriptif plus détaillé de mon RFID Spoofer. En effet, mon dernier article traitant du bouzin n'était pas très exhaustif.

Donc ce post-ci traitera de mon petit RFID Spoofer HomeMade. C'est un "petit" dispositif nomade permettant la copie/Falsification de tags RFID (125Khz->Pas de cryptage, pas d'auth, c'est du clonage en quelque sorte). Il dispose de:

  • Une antenne d'émission (+circuit de modulation)
  • Une antenne de réception (+module de lecture)
  • Une platine de contrôle (Plateforme chinoise ATMega32, avec alim, quartz..)
  • Un afficheur LCD Alphanumérique 2x16chr
  • Quatre boutons de contrôle
  • Une sortie console pour le debug "OnTheGo"


  • La coque est en plexi 5mm, et presque tout est fait de brique et de broques. Seul la plateforme AVR et le module de lecture sont industriels.

    Je n'ai pas de schéma sous la main, puis-ce qu'il n'y en avait pas à la base. Mais j'entreprends de faire une doc complète, avec le code source.

    Ce qu'il peut faire:

    Il peu lire et spoofer des tags RFID 125Khz. Plus très répandus, mais, équipant encore quelque systèmes d'accès/auth. C'est un peu dommage, mais, je n'ai pas encore eu le temps de l'upgrader vraiment. J'avais dans l'idée d'en refaire un à base d'ARM, pour plus de puissance de calcul, et une plus grande résolution. Mais rien de fait encore.

    Son but de base, était d'ouvrir "frauduleusement" la porte du local de l'association de mon département. La portée de la lecture est d'environ 10cm (suivant le TAG), il est donc facile de sniffer une TAG à travers un porte-feuille/poche/Sac. Pour la petite histoire, ça devait marcher, mais, ça ne marche pas réellement. Je pense avoir un soucis au niveau du checksum, mais, c'est pas dit. Ça peu venir de la puissance d'émission aussi.

    Par désarroi, j'ai tenté de lui incorporer un petit code qui envoie sur une bande de fréquence plus large (changement du bitrate). Le problème peut aussi venir du mauvais accord du circuit oscillant de l'antenne.

    Ce qu'il ne peut pas faire:

    Cracker un accès avec un minimum de sécurité, sur des fréquences plus élevées. Mais j'y travail. Il ne fait pas non plus la vaisselle et le café, dommage.

    Voilà! C'était donc un genre de POC, sous la forme d'une petite blagounette pour les collègues de l'IUT.

    Plusplus, Tixlegeek.

Creative Commons License
Les travaux signés "Tixlegeek" by DUBIEF Gery sont mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité-Pas d'Utilisation Commerciale-Partage des Conditions Initiales à l'Identique 2.0 France.

Pour toute modifications apportées, ou diffusion, merci de mentionner l'auteur d'origine, et l'adresse de ce blog.